Shula

Pourquoi voudrais-je vivre loin de toi puisque mon bonheur est dans tes bras ?

Mardi 29 mars 2011 à 20:25

 


« Si tu aimes quelqu'un, laisse-le partir;

S'il te revient, c'est qu'il est à toi;

S'il ne revient pas, c'est qu'il ne l'a jamais été »


C'est joli, n'est-ce pas ? Voyons maintenant les différentes versions de cette phrase, selon les catégories de personnes :



Version pessimiste : si tu aimes quelqu'un, laisse-le partir; si, comme tu t'y attendais, il ne revient pas, il n'a jamais été à toi.



Version optimiste : si tu aimes quelqu'un, laisse-le partir et ne t'inquiète pas, c'est sûr qu'il reviendra.



Version non confiante : si tu aimes quelqu'un, laisse-le partir et, si peut-être il revient, demande-lui pourquoi il est revenu.



Version de l'impatient : si tu aimes quelqu'un, laisse-le partir; s'il ne revient pas dans les 2 prochaines heures, appelle la police.


Version du patient : si tu aimes quelqu'un, laisse-le partir; s'il ne revient pas, mets-toi à l'aise et espère jusqu'à l'éternité qu'un jour il revienne.



Version du bébé : si tu aimes quelqu'un, laisse-le partir; s'il revient et que tu l'aimes encore, laisse-le partir encore une fois; et ainsi successivement.



Version du vindicatif : si tu aimes quelqu'un, laisse-le partir; s'il ne revient pas, pars le chercher et tire-le.



Version de l'avocat : si tu aimes quelqu'un, laisse-le partir et cherche dans le Code civil la partie qui parle d'abandon de foyer conjugal par l'autre partie.



Version du statisticien : si tu aimes quelqu'un, laisse-le partir; s'il t'aime, les probabilités qu'il revienne sont de 86,5 %; s'il ne t'aime pas, tes relations avec lui tombent dans le domaine de l'improbable avec une marge d'erreur de 3%.




Version du possessif : si tu aimes quelqu'un, ne le laisse-le pas partir.



Version du psychoanalyste : si tu aimes quelqu'un, laisse-le partir; s'il revient c'est que son ego est très dominant; s'il ne veut pas partir, tu dois être folle.



Version du somnambule : si tu aimes quelqu'un, laisse-le partir; s'il revient, c'est un cauchemar; s'il ne revient pas, tu devais rêver.



Version du marchand : si tu aimes quelqu'un, laisse-le partir; s'il revient, c'est une personne loyale à la marque; s'il ne revient pas, c'est l'heure de faire un lancement dans un nouveau marché.
 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Par vera24 le Jeudi 3 mai 2012 à 17:21
Un blog terriblement beau. C'est trop romantique toutes les photos. Ça fait soupirer. J'ai surtout aimé la version de l'impatient. Appelez la police s'il ne revient pas dans deux heures, trop impatient.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://shula.cowblog.fr/trackback/3097098

 
Créer un podcast